La Bulgarie et la Roumanie en BMW 1200 GSA

19 août 2018

DERNIERS KILOMETRES

La fin du voyage a sonné, les kilomètres entre Vienne et Neuville en Ferrain n'auront d'interêt que de nous ramener à la maison avec des autroutes en travaux, et de nombreux bouchons.

Nous avons :

- effectué une boucle de 6 500 km en 3 semaines,

- vécu une superbe aventure humaine,

- rencontré des gens formidables,

- traversé 11 pays : France, Suisse, Italie, Albanie, Macédoine, Bulgarie, Roumanie, Hongrie, Autriche, Allemagne, Belgique,

- payé avec 6 monnaies différentes, 

- eu parfois très chaud,

- roulé deux fois sous une pluie torride,

- perdu un appareil photo qui n'a pas aimé l'orage,

- Bref, passé des vacances formidables en 1200GSA Aventure.

 

 

 

 

Posté par karine-fabien59 à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 août 2018

14ème et dernière étape VIENNE (avant nos étapes de roulage pour le retour)

Budapest ==> Vienne 243 km. Nous ne partons pas trop tard de Budapest car nous souhaitons profiter rapidement de Vienne.

Autoroute sur tout le trajet ce qui nous permet d'avancer rapidement, avec néanmoins plus de trois kilomètres de bouchons pour passer la douane. On décide de se faufiler, bien nous en a pris, car il n'y a pas de contrôle de papiers en moto et nous passons en 10 minutes.

frontièreautrichienne

Nous arrivons à l'hôtel en tout début d'après midi, pas de perte de temps, une douche rapide et nous voilà déjà repartis. Nous optons dans un premier temps pour un City Tour, c'est le meilleur moyen de voir les centres d'intérêts, d'en avoir les explicaitons et de descendre du bus quand bon nous semble.

Halte au palais de la Hofburg : Le Palais Impérial, situé sur la Michaelerplatz il a servi de résidence aux différents empereurs autrichiens pendant plus de 6 siècles, sa construction s'est étalée dans le temps, du XIIIe au XXe siècle.

Il constitue l'ensemble de bâtiments architecturaux le plus important et le plus somptueux de la capitale autrichienne. 

palais

Place des calèches 2

fontaine palais

porche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

coupole

C'est dans cette ancienne église paroissiale de la Cour, qu'a eu lieu en 1854 le mariage de l'empereur François-Joseph et de Sisi.

Eglise des Augustins

 La cour In der Burg qui servait aux tournois au XVIe siècle abrite le monument de François II.

cour du roi 1

cour du roi 2

La place des héros-La Heldenplatz  a été construite au 19ème siècle sous le règne de l’empereur François-Joseph. Cette place historique de Vienne est imposante, deux immenses statues équestres du prince Eugène de Savoie et de l’archiduc Charles Louis d’Autriche rendent hommage à ces deux grands chefs militaires. Elle communique avec le Palais.

Place des héros

Place des héros 2

place des héros 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non loin de là l'Hôtel de ville construit de 1872 à 1883 par Friedrich von Schmidt, ancien architecte de la cathédrale de Cologne, est l’édifice non religieux le plus remarquable en style néogothique. 

Hôtel de ville de Vienne

Le Musée d'histoire naturelle est l’un des plus grands musées autrichiens ouvert en 1889.

musée d'histoire naturelle

Nous avons toujours notre billet City Tour en poche, mais un autre moyen de locomotion nous tente bien : la calèche, c'est le piège à touriste mais on adhère et c'est plutôt charmant car elle nous emmène dans des ruelles où le bus ne peut pas passer.

calèche

Ruelle 1

Il est l'heure de faire une petite pause, un arrêt au CAFE CENTRAL est obligatoire dans cette institution de Vienne, on ne peut pas y échaper. Cette établissement traditionnel avec ses 140 ans d'histoires a été ouvert pour la 1ère fois en 1876, outre la spécialité : le café viennois, on peut y déguster des gâteaux, des cigares, on peut y prendre un petit déjeuner, déjeuner ou dîner. L'attente peut être longue parfois pour pouvoir y entrer. On commande donc deux cafés viennois et les pâtisseries : Appel strudel pour Fabien et soufflé chocolat pour moi, du classique.

café central

café central intérieur

café central intérieur 2

Nous repartons pour la suite de la visite avec le théâtre, Le Burgtheater inauguré en 1888. 

Théâtre

 théâtre 2 

Certaines galeries marchandes du centre ville ont beaucoup d'élégance.

galerie marchande

La résidence de Mozart : Le compositeur y résida de 1784 à 1787. C'est la seule demeure viennoise de Mozart existant encore à ce jour parmi la bonne douzaine qu’il habita. 

Résidence de Mozart 

Nouvelle petite pause car il fait chaud, et il faut reposer les pieds.

bières

La cathédrale Saint Stephen, si elle est le site touristique le plus fabuleux de Vienne, elle est également l'édifice d'architecture gothique le plus important d'Autriche, sa construction a débuté en 1137 pour se terminer en 1160.

cathédrale St Etienne 1

St étienne clocher

St Etienne intérieur 1

St Etienne intérieur 2

La statue de la peste est une œuvre religieuse érigée en 1679. Lorsque la dernière grande peste ravagea la ville,  l'empereur avait promis de faire ériger un monument à la fin de l'épidémie.

statue de la peste

Voilà un bref apperçu de ce que nous avons découvert à Vienne, cette ville pleine de richesse mériterait évidemment un séjour plus long, cela nous a donné le goût d'y revenir à l'occasion d'un réveillon de la Saint Sylvestre peut-être.

Posté par karine-fabien59 à 23:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 août 2018

13ème étape BUDAPEST

Il nous faut dire au revoir à nos hôtes, nous garderons un excellent souvenir de ces deux nuits passées à Breb. Famille très agréable et très serviable.

Maria & Maria

Avant de quitter les Maramures et la Roumanie nous voulions encore voir une curiosité : le Monastère de Barsana.

Sur la route nous en  profitons pour photographier différents portails, comme annoncé dans le message d'hier c'est une particularité de la région.

Portail 1

Portail 2

Portail 3

Le monastère Barsana est l'une des églises en bois de Maramures, une belle synthèse avec des éléments gothiques et byzantins, un complexe de structure unique entièrement construit en bois. Sa beauté et son caractère unique en ont fait l’une des huit églises de la région que l’ UNESCO a désignées comme site du PATRIMOINE MONDIAL.

Entré du monastère

Monastère 1

Monastère 4

Monastère 2

Monastère 5

Monastère 6

C'est fait nous partons pour la Hongrie, mais petit problème, notre GPS nous conduit directement sur à la frontière UKRAINIENNE, sans visa çà va être compliqué de passer. Il nous faut faire demi-tour.

frontière Ukraine

De retour sur la bonne route après avoir consulté la carte routière et forcé le GPS, nous avançons doucement car la pluie s'est de nouveau invitée.

Nous roulerons 2H00 sous la "flotte" à travers la montagne, une fois redescendus dans la vallée le soleil a refait son apparition. Il est 14h00 et nous arrivons enfin à la frontière Hongroise, nous ne sommes pas seuls, mais l'avantage de la moto ; c'est que l'on peut se faufiler et passer devant tout le monde, les gens grimacent un peu mais c'est ça passe.

Frontière Hongroise

4h00 plus tard nous sommes à Budapest, un monde fou. Une heure pour traverser la ville et rejoindre l'hôtel. On ne verra donc pas beaucoup la ville, mais on le savait. Pour nous c'est une ville étape "dortoir" d'autant que nous avons déjà eu la chance de la visiter en 2011.

Voici quand même une photo du parlement by night.

Parlement

Posté par karine-fabien59 à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 août 2018

BREB ET SES ALENTOURS

Les Maramures : Une terre unique, pas très connue dans le monde occidental encore considérée comme la civilisation la plus traditionnelle de Roumanie. Eglises en bois, maisons aux impressionnants portails sculptés, les  paysans avec leurs costumes colorés donnent l'impression que le temps s'est arrêté. 

Il est 9H30, c'est le 15 août jour important pour les orthodoxes, les cloches de l'église située juste en face sonne à toute volée. Les personnes en habit traditionnel commencent à arriver, mais nous ne pouvons pas trop nous attarder car nous avons un programme chargé.

Eglise 

intérieur

Direction SAPANTA, à une heure de route de Bred, où se situe un cimetière appelé le "Cimetière Joyeux". Sur la route nous avons pu constater la ferveur pour la fête du 15 août qui chez les orthodoxes qui ne s'appelle pas l'Assomption mais la Dormition. "La religion orthodoxe insiste sur la douceur de la mort de Marie, comme un endormissement". Les églises étant bondées, les gens participent à l'office dans les rues.

messe dans l rue

Nous approchons du cimetière, et nous croisons des habitants en habits traditionnels, adultes comme enfants. 

habit traditionnel 1 

(photo prise avec l'autorisation des parents)

petite fille

En 1934, un sculpteur Stan Patras a commencé à travailler dans le cimetière. Il sculptait les pierres tombales en représentant sur la croix une scène importante dans la vie du défunt. Parfois, il montre le travail de l'homme: forestier, chasseur, bûcheron, cuisinier, fermier. Les femmes sont représentées en fabriquant du pain, en tissant des tapis, en travaillant la laine. Si une personne décédait suite à un accident, il peignait la scène de l'événement tragique.

ENTRÉE DU CIMETIÈRE

entrée cimetière 

L'Eglise du cimetière accueille différents offices dont des baptêmes

BAPTÊME TRADITIONNEL

 baptème

mamies 

jeunes filles

LE CIMETIÈRE HAUT EN COULEURS

cimetière 2

cimetière 1

cimetière 3

cimetière 5

UNE MAMIE DANS SES PENSÉES AU MILIEU DES CROIX

mamie

Voilà presqu'une heure que nous sommes sur place, nous pourrions encore y passer des heures tant les lieux sont beaux et curieux, mais nous avons choisi de nous rendre au Mémorial des victimes du communisme et de la résistance, ça tombe bien un orage vient d'éclater et au moins nous serons au sec pour la visite.

Établi sur le site d'une ancienne prison situé juste à la frontière avec l'Ukraine, le mémorial-musée de Sighet retrace l'enfer vécu par des centaines de milliers de personnes durant les années de communisme, de la Seconde guerre mondiale à 1989 en Roumanie, Pologne, République tchèque ou en Hongrie.
Cette visite nous a donné froid dans le dos car nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas si loin dans le temps. Dans chaque cellule il est raconté l'histoire des victimes, des tyrans, tout simplement l'histoire du communisme avec les persécutions subies par toute cette partie de l'Europe de l'est.
Pendant le communisme (1945-1989) , en Roumanie il y a eu plus de 230 centres de détentions : centres d'enquête, de tri, les établissements pénitentiaires, les camps de travaux forcés et ceux de déportations, ect... Rien qu'en Roumanie, plus de 600.000 personnes furent condamnées et emprisonnées pour des raisons politiques.
FAÇADE PRISON

Façade prison

CARTE DES CENTRES DE DETENTION

carte

Dès l'entrée, on peut voir les portraits des personnes qui sont passées par cette prison, certains d’entre eux ne sont jamais ressortis de la prison. Beaucoup de survivants habitent encore la ville.

portraits

ACCÈS CELLULES

couloir prison

prison

cellule

TENUE DES PRISONNIERS

tenue prisonnier

Cette moto a été produite dans une usine construite au sein même d'une prison.

moto

LES SEPT PAYS SATELLITES EUROPÉENS DU SYSTÈME COMMUNISTE
(en dehors de la Roumanie)

carte communiste

COUR DE LA PRISON

cour de la prison

CORTÈGE DES SACRIFIES

défilé des martyrs

ESPACE DE RECUEILLEMENT

CIERGES

Il est difficile pour nous de vous raconter tout ce que l'on a vu, tant ce mémorial est riche en informations, on ne ressort pas de là indifférents.

Autre visite prévue au programme de ce jour, les églises en bois, nombreuses dans la région. Direction Desesti, église classée au patrimoine de l'UNESCO.

Eglise en bois Desesti

Desesti 2

Malheureusement, on ne verra pas l'intérieur car elle est fermée.

Nous n'avons pas encore visité Breb, nous rentrons donc à la pension déposer la moto, on se presse car le temps est menaçant. 

Les portails devant les maisons font, en autres la réputation des Maramures. Il s'agirait d'un signe de richesse.

portail

 

La première chose que l'on verra est une petite église en bois.

explications église

Le Prince Charles d'Angleterre aurait fait une donnation pour la rénovation de l'Eglise. 

portail 2

Eglise 1

 

église 3

église 2

Fin de la visite, il tombe des trombes d'eau, nous sommes trempés on se dépêche de rentrer, on ne verra donc pas Breb aujourd'hui.

trombes d'eau

Le temps de tout faire sécher, de boire une bière l'orage s'est calmé et un bel arc en ciel se pointe face à nous.

arc en ciel

Il est temps d'aller dîner, une fois encore nous allons passer une soirée exceptionnelle. Le repas traditionnel est copieux et nous retrouvons l'équipe de la veille, Christian, Nicoletta et toute la clic et Lydie qui habite Aix-en-Provence. Une soirée inoubliable !

soiree

 

 

Posté par karine-fabien59 à 23:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12ème étape BREB

Il est 10h45, Nous quittons Sorih personnage très sympathique, qui parle bien le français. Il nous offre un petit cadeau deux "mugs", çà nous touche beaucoup.

En route depuis une 1/2 heure, nous nous arrêtons à Biertan. Il s'agit d'une église fortifiée qui domine un ensemble de maisons construit tout au tour.

Cette église à été bâtie entre 1493 et 1522, elle est classée au patrimoine de l'UNSESCO.

Biertan 1

L'ENTREE 

Biertan

Biertan 2

INTERIEUR DE L'EGLISE

Biertan 5 

Biertan 4

Biertan 3

La route pour Breb se déroule bien, nous passons de routes goudronnées à des routes toutes cabossées mais mon pilote gère très bien la situation. Routes sinueuses à travers la campagne à perte de vue, nous longeons de petits lacs et avec peu de monde sur les routes on s'éclate vraiment.

lac

Une petite halte pour faire le plein, nous ne sommes pas les seuls à avoir besoin d'essence.

Plein de la tondeuse

Nous poursuivons notre route au milieu de la campagne, beaucoup d'habitations possèdent leur propre puit d'eau dans le jardin, celui-là est de taille !

puit

Nous arrivons dans les Maramures une petite pause s'impose, un tout petit café attire notre attention. Un parasol et une cabane à un carrefour en bord de route, nous décidons de nous y arrêter et commandons nos boissons pepsi pour Fabien et jus de framboise pour moi. Un papi nous propose deux chaises. et là on vit un grand moment d'échange lui en roumain nous en français, très drôle comme situation car on se comprend à peine. Il nous montre sa blessure au genou,on lui dit de où on vient et là où on va. A plusieurs reprises il fait le signe de la croix pour nous. L'émotion s'installe, il suffit de regarder la photo. 

pause avec papi roumain

Il nous reste une bonne heure avant d'arriver à notre hébergement nous reprenons donc la route avec une 1ère bonne impression de cette région de Roumanie.

Il est 16H00 quand nous arrivons à Breb, nous ne sommes pas déçus du paysage, la campagne dans toute sa splendeur. 

arrivée Breb

paille 

Nous étions venus chercher la tradition, nous sommes gâtés la pension est magnifique.

pension 

JARDIN DE LA PENSION 

jardin de la pension 

CHAMBRE TRADITIONNELLE

chambre 

Nos hôtes sont très accueillants, toute la famille est présente de la mamie aux petits enfants. Nous nous installons et redescendons pour l'organisation du repas, la communication est un peu compliquée car ils ne parlent pas anglais, nous pas italien, mais nous arrivons à nous comprendre. On prend notre 1er repas avec une famille de roumains de Bucarest en vacances, Christian, Nicoletta, leurs enfants et Kiki un bichon frisé. Quel moment exceptionnel, seul le fils parle un peu anglais mais le partage et les émotions sont réelles et sincères. Le repas est traditionnel : soupe en entrée, saucisses est choux farcis, et baignets en dessert mais surtout accompagné d'alcools faits maison, la Palinca (prune) et un alcool de fruits rouges pour les filles. Les bouteilles nous accompagneront tout le repas et schooter après schooter tout le monde se comprend.

alcool

 

Posté par karine-fabien59 à 07:32 - Commentaires [6] - Permalien [#]


13 août 2018

11ème étape SIGHISOARA

La distance entre SIBIU et SIGHISOARA est à peine d'une centaine de Kilomètres. Nous décidons de prendre le chemin des écoliers afin de profiter de la campagne et espérer voir la vie hors des villes. Le contraste est important, entre d'un côté de la richesse exposée et de l'autre côté un monde rural pauvre avec une agriculture parfois même pas encore mécanisée, jugez par vous mêmes.

village 1 

village 2

village 3

village 4

village 5

village 6

village 7

village 8

village 9 

village 10

village 11 

village 12 

15h00 nous arrivons à SIGHISOARA. Notre chambre d'hôte "Pension am Schneiderturm" est juste à l'entrée de la citadelle, nous y sommes très bien accueillis avec un verre de limonade de sureau. Nous nous installons tranquillement et partons à la découverte de la citée.

Le centre historique de Sighisoara est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La citadelle est toute petite on peut faire facilement le tour en quelques heures. Elle est connue pour ses maisons colorées.

rue colorée 2 

rue colorée 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Tour de l'horloge est l'un des principaux monuments militaires de Transylvanie et le symbole de la ville de Sighisoara, initialement, elle était une simple porte d'entrée de la ville. Longtemps utilisée pour accueillir la mairie, la tour a été équipée de ses horloges au 18ème siècle, chacune mesurant 2,40m de diamètre.

rue colorée 

tour de l'orloge

tour de l'horloge passage

Il est l'heure de la petite pause habituelle, et oui curieux mais c'est bien de la bière

bière

santé Dracula 

Poursuite de la visite, avant d'aller dîner

tour une 

Sorih, notre hôte nous avez donné une adresse pour aller dîner, loin de la cohue touristique. Super moment de découverte :

Construite au début du XVIe siècle, la maison abrite aujourd'hui le Restaurant Georgius Krauss, il s'agissait d'un célèbre notaire qui vivait là et qui a écrit l'histoire de Sighisoara et de Transylvanie. 

Après des décennies d'expéreience dans les grandes cuisines de Roumanie, il s'est établi à SIGHISOARA. 

Nous avons opté pour une pièce de boeuf avec sa sauce au vinaigre balsamique, servie sur un lit de feuilles d'épinard avec des cipolono (petits oignons) sucrés. Pour accompagner le plat nous avons chosisi un vin roumain, le tout très bien présenté.

                                       repas 1

 

repas 2

Nous avons vraiment passé un excellent moment à table, avec un service impéccable. Notre journée c'est terminée sur belle soirée.

Posté par karine-fabien59 à 22:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 août 2018

10ème étape SIBIU par la TRANSALPINA

En route pour de nouvelles sensations, il est 9h45 quand nous quittons la pension, en Roumanie les maisons d'hôte sont appelées ainsi. Nous avons peu d'indications à donner au GPS pour aller chercher la route, on y va un peu au petit bonheur la chance cette fois.

La route Transalpina, située dans les monts Parang, est la plus haute route des Carpates et de Roumanie. Elle culmine à 2145 mètres, et sans doute la plus ancienne route également, elle a été construite au début du 2ème siècle, par les légions romaines lors de leur campagne de guerre.

Pour y accéder la route est plutôt sympa, à travers les forêts, les premiers virages nous mettent en jambes, petite halte au bord d'un lac après quelques heures.

lac

Tout au long de la route, il y des vendeurs de champignons et de miel avec leurs ruches ambulantes

camion d'abeilles

camion d'abeilles 2

Nous y sommes, les choses sérieuses vont commencer.

panneau transalpina

transalpina GPS

transalpina 1

transalpina 2

transalpina 3

A mi chemin le panorama est déjà magnifique on en profite car de nombreux nuages risquent de nous boucher la vue.

transalpina '

La circulation se complique, le monde et la chaussée défoncée rendent le pilotage un peu plus difficicle, même pour mon pilote préféré.

transalpina 5

Nous sommes au point culmiman, mais malheureusement nous ne pouvons pas en profiter car nous sommes complètement dans les nuages, impossible de voir la route. Par conséquent pour vous faire profiter de ce que nous avons vécu, nous avons récupéré une photo sur internet qui montre une partie car vraiment çà vaut le coup d'oeil.

TRANSALPINA

Encore une belle expérience de vécue, nous nous dirigeons vers la ville de SIBIU. Au Moyen Age, la citadelle de Sibiu ou « Hermannstadt » était l’une des plus importantes de Roumanie, à l'intérieur des remparts nous pouvons admirer de nombreuses maisons colorées, sa grande place, et son Eglise Evangélique.

Le mur et les tours qui défendaient le coeur de ville de SIBIU qui attestent 823 ans d'histoire

 

 les tours

 

  sibiu toure

 

LES MAISONS COLOREES

sibiu 1 

LA TOUR DU CONSEIL

Elle se trouve entre la place principale PLATA MARE et la petite place PLATA MICA. Considérée comme l'emblème de la ville, elle est peut-être le monument le plus célèbre. La tour fut construite au XIIIe siècle, elle doit son nom à l'édifice d'à côté qui était le premier Conseil municipal de la ville.  

sibiu 2

sibiu 3

L'Eglise évangélique Sainte Marie, est en totale rénovation, mais nous avons la possibilité de monter dans le clocher. Nous prenons nos billets et commençons la montée des 200 marches, mais à mi-parcours stop net pour Karine. Je vois les dernières marches à gravir impossible pour moi qui ai le vertige, le blocage est instantané. Fabien continura sans moi et me racontera. La vue de là haut est magnifique.

sibiu église évangélique

église 2

Des forgerons en plein travail pour la rénovation de l'Eglise.

forgeron

Les photos que Fabien m'a faites pour me faire profiter de la vue du clocher

cloches

vue du haut 1

toit église vue du haut

vue du haut 3

 

Un autre édifice qui ne passe pas inaperçu, est le Palais Brukenthal.

Il a fallu dix ans de 1778 à 1788 pour le construire, il est dû au Baron Von Brukenthal qui était gouverneur de Transylvanie de 1777 à 1787. Le baron avait souhaitait dans son testament que son palais devienne musée, c'est ce qu'il est devenu depuis 1817.

palais de Brukenthal

Une autre particularité qui a attiré notre attention à Sibiu, sont les habitations derrières les porches. Le contrast est énorme avec ce qui se passe de l'autre côté. Une sensation de quiètude règne au milieu de ces cours.

cours 1 

cours 2

cours 4

cours 5

cours boites aux lettres

Nous ne pouvions pas  terminer notre message sans vous montrer les compteurs que nous avons remarqués un peu partout sur les murs des façades dans la ville hors des remparts. Etonnant non !

sibiu compteur

Et voilà, encore belle journée bien chargée qui se termine.

Posté par karine-fabien59 à 23:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 août 2018

9ème étape CURTEA DE ARGES PAR LA TRANSFAGASEN

Avant de quitter Brasov, quelques photos de la place prises ce matin car hier avec la manifestation impossible d'en profiter.

Brasov 1

Brasov 2 

Brasov 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La route est sympa entre campagne et tout petits villages typiques

petit village

La route Transfagarasan appelée « La Route entre les nuages » fait partie des plus belles routes d’Europe. Longue de 92 km elle est la plus haute de Roumanie et a été construite entre 1970 et 1974 par l'armée Roumaine. Nicolae Ceausescu l'a fait construire comme une route militaire stratégique pour traverser les montagnes au cas où les Soviétiques tenteraient une invasion en Roumanie. Les constructeurs ont utilisé 6000 tonnes de dynamite pour dégager un chemin pour la route du côté nord des montagnes c'est le plus spectaculaire.

Cette route avec ses virages en épingles n'est ouverte que de juin à octobre très prisée par les touristes mais également par les Roumains eux-mêmes.  Elle passe par le lac de Baléa, on ne s'y arrêtera pas étant le donné le monde. 

trans 1b 

trans 2

Pour accéder au lac il y a un autre moyen, le téléphérique

téléphérique

Nous sommes au sommet, trop de monde pour s'y arrêter, nous entamons notre descente.

trip 

trans 3

trans 4

16h00, l'heure d'une petite pause, café frappé, comme vous la savez à moto ZERO ALCOOL.

cafés glacés

Nous arrivons au lac Vidraru, ce lac est un réservoir artificiel retenu par un barrage qui mesure 165 mètres de haut, 305 mètres de long et retient 465 millions de mètres cubes d'eau.

lac 

La route passe sur le barrage.

barrage

Au dessus du barrage, posée sur un rocher, on peut apercevoir une statue de Prométhée éclairs métalliques dans les mains = symbole de l’électricité.

statue 

A chaque site stratégique il y a des vendeurs en tout genre, et notamment des stands de viande de porc. Dommage que nous n'ayons pas de place sur la moto.

stand de porc

Après un belle journée pleines de sensations, nous arrivons à Curtea de Arges notre point de chute pour la nuit. Maison d'hôte très accueillante, avec un petit jardin au calme. Juste ce qu'il nous faut pour recharger les batteries car demain on s'attaque à la Transalpina.

 

Posté par karine-fabien59 à 23:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 août 2018

8ème étape BRASOV

Départ de  Bucarest à 9H45 direction BRASOV, avec pour objectif de visiter le château de PELES et le château de Bran dit château de DRACULA.

On voulait quand même vous montrer les installations électriques dans certains quatiers de Bucarest, pas très rassurant de voir tous ces fils qui pendent.

électricité

Après une petite trentaine de kilomètres sur autoroute, nous voilà sur des routes secondaires, nous roulons depuis 2 heures et rencontrons des bouchons. incroyable mais en fait, la circulation est très difficle lors de la traversée des villages. De ce fait nous pouvons admirer en chemin, les maisons et commerces typiques.

maison typique 1

maison typique é

maison typique 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est 12h30 quand  nous arrivons au château de PELES, nous savions qu'il s'agissait d'un site très touristique le mot est faible.

C'est un château digne d'un conte de fées, il a été bâti suite à l'histoire d'amour entre Charles et Elisabeth de Hohenzollen de Roumanie. La construction aura duré 10 ans de 1873 à 1883, tout est luxe : cristal, dentelle de pierre, bois prestigieux font de ce qui était une résidence d'été, un lieu tout simplement splendide. Depuis 40 ans des ouvriers, des artistes des sculteurs redonnent vie au château, d'ailleurs pour le visiter on doit chausser des sur-chaussures.

Admirez par vous même.

Entrée chateau

château exterieur 1

cours

intérieur 1

interieur 2

salle des armes

intérieur 3

Elisabeth était une grande artiste, elle a écrit plusieurs livres et adorait la musique une salle complète lui était dédiée.

intérieur 4 

L'IMMENSE SALLE A MANGER 

intérieur 5

 

intérieur 7

le jardin est tout aussi joli

jardin 1

jardin 2

jardin 3 

jardin 4

Voilà superbe visite, et pour une fois c'est différent des églises, n'est-ce pas ?

14h00 on ne traîne pas car si le château de Dracula ferme à 16H30 comme celui de PELES, on ne pourra pas le voir.

Il y a peu de distance entre les deux sites.

15h30 nous sentons "l'ordeur du sang", nous avons l'impression d'arriver chez Disney, un petit village complet consacré à Dracula.

Bâti sur un rocher, le château du prince Vlad Tepes, surnommé Dracula s’étend sur quatre étages, le côté mythique est bien préservé et attire énormément de monde.

ENTREE DU SITE

Drac 1 

Drac 2

Drac 3 

Drac 4 

Drac 5

Drac 6

C'EST LUI

Drac 7 

Drac 8

Drac 9

Drac 10

Drac 11

Bon, ben c'est fait, nous ne pouvions pas venir en Transylvanie sans aller voir si Dracula avait rééellement existé.  Alors à votre avis ?

Nous reprenons la route pour Brasov qui se situe à 1/2 h. Petite ville qui a l'air bien sympatique.

brasov 1

On s'installe et comme d'habitude on se presse sous la douche pour repartir aussi vite, l'hôtel est a proximité du centre.

Notre hôtel

Nous voilà repartis et une fois de plus sommes surpris par l'influence. IL y a du monde partout.

place

Des gens avec des drapeaux, qui hurlent, qui scandent on ne sait quoi, nous pensons tout d'abord à un match de football, jusqu'au moment où l'on demande ce qu'il se passe et là on nous explique qu'il s'agit d'une manifestation. Mais on ne veut pas nous dire contre quoi !

manif

On ne s'attarde donc pas et filons au restaurant que nous avons sélectionné.

Plats plutôt sympatiques: Boeuf mijoté avec des légumes

plat &

plat 2

Retour su la place où les manifestants se sont dispersés, mais il y a toujours autant de monde.

place 2

Et voilà une journée encore bien chargée qui se termine.

 

Posté par karine-fabien59 à 23:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]

08 août 2018

BUCAREST

Nous avons chaussé nos bonnes baskets pour partir à la découverte de Bucarest. La première visite au programme est le Palais du Parlement qui se situe à une bonne 1/2 heure de marche de l'hôtel. 

Afin de pouvoir y pénétrer nous avons opter pour une visite guidée, sans guide officiel il est impossible d'aller à l'intérieur et les places sont comptées. Il reste les dernières places pour la visite en anglais de 11h45, nous avons juste le temps de nous y inscrire.

On se croirait à l'aéroport. Présentation des passeports obligatoires, passage aux détecteur de métaux, enregistrement de nos papiers et après tout cela on nous attribue un badge. Le guide nous communique les consignes à respecter absolument.

Il s'agit du 2ème plus grand bâtiment administratif au monde après le Pentagone, descriptif en quelque chiffres :

- 365 000 m2 / LONGUEUR 270 m - LARGEUR 245 m - HAUTEUR 86 m - Plus de 1000 pièces

- 700 architectes ont participé à la construction 

- 20 000 ouvriers y ont travaillé en 3 équipes 24H tous les jours.

Des tonnes de cristale, de marbre, et matériau haut gamme en tout genre provenant uniquement du pays, et notamment de la région de Tsransilvanie.

La visite a duré plus d'une heure, voici quelques photos principales 

1-ACCES SALLE

SALLE PRINCIPALE

5-salle principale

LES ECALIERS DE LA SALLE PRINCIPALE

4-escalier salle principale

SALLE ROSETTI

salle de spectacle de 600 places

2-SALLE ROSETTI 

SALLE DE L'UNION

Créée pour les grandes réception avec les chefs d'Etat

6-salle de l'union 

SALLE IONA CUZA

Destinée aux réunions de haut niveau, c'est l'une des plus grandes du palais 2040m2

7-salle Alexandru Iona Cuza

VUE DU BALCON

En face c'est l'avenue baptisée "des Champs Elysées" qu'il voulait plus grande et plus large que l'avenue de Paris

8-vue du balcon

Aujourd'hui ce Palais accueille le Sénat et Parlement. Et certaines pièces font office de bureau.

Ensuite nous avons fait le tour par l'extérieur du Palais, 3/4 h de marche pour contourner un mur et avons pu voir la Paraclisul Cathédrale

paraclisul

Para 1

Para 4

 

Para 3 interiérieur

CONSTRUCTION EN COURS DE LA CATHEDRALE MÂNTUIRII NEAMULUI

Immense construction qui a débuté en 2008, elle se situe à deux pas du Palais.

construction

Vous avez vu la différence de taille entre ces deux cathédrales ?

Pause déjeuner sur les Champs Elysées Roumain (quand même rien à voir avec ceux de Paris)

entrée champs élysées

Une bonne heure passé à table et nous reprenons notre visite, nous retournons dans le centre historique que nous avions commencé à visiter hier en fin d'après-midi.

Et encore une église

Eglise de l'Annonciation ST Anthony

Eglise annoncaition interieur

Nous voulions visiter la dernière maison des CEAUSESCU mais n'en aurons pas le temps car cette maison ferme ses portes à 17h00. Nous avons donc opté pour une promenade dans un parc au frais

Parc

et une ballade en bus City Tour afin de découvrir les autres points d'intérêts de la ville.

LES CHAMPS ELYSEES

1-Les champs vus du bus

2-Auchan sur vieil immeuble

4-circulation

ARC DE TRIUMPH

copié également

arc de triumph

VIEUX BATIMENTS

Bucarest est une ville très vivante, et très attachante, nous avons beaucoup aimé. Il nous aura manqué sans doute une journée pour en profiter pleinement.

Nous n'avons pas pu tout vous montrer, il aura fallu faire une sélection de photos.  

 

Posté par karine-fabien59 à 23:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]